Faire un régime ? Mais je ne suis pas malade !

regimes-la-fin-des-absolutismes_5772399.jpg
Régimes, yoyo et compagnie

Rassurez-vous, une diététicienne
ne vous mettra pas ‘au régime’

En effet… en dehors d’une pathologie qui oblige à suivre un régime bien particulier (sans sel, sans gluten, limité en graisses…), personne ne devrait faire de «régime». Le principe du régime est d’exclure ou de limiter fortement de ces habitudes alimentaires, une catégorie de nutriments, d’aliments.

Au début, le régime, çà fonctionne…

Forcément : on enlève des nutriments.

Mais ce serait prendre le corps humain pour un idiot ! Cette formidable machine va réagir, et se mettre en «alerte» en adoptant le «mode économie» pour continuer à fonctionner en utilisant le moins d’énergie possible. Moins d’énergie brûlée… moins de kilos perdus.

Le régime va alors commencer à être moins efficace…Et le «craquage» arrive…

Cela fait des mois que vous vous privez, que vous êtes frustré, fatigué, avec en prime quelques sauts d’humeur… Une véritable obsession ce régime ! Vous craquez.

Vous pensez que c’est de votre faute ? Bien sûr que non. À «la frustration» d’un régime contraignant vous n’allez pas rajouter «la culpabilité» ! Ce n’est pas par manque de volonté de votre part… d’ailleurs, vous l’avez bien prouvé avec ces derniers mois d’efforts.

Ce «craquage» arrive parce que votre corps le réclame. C’est lui, qui envoie des petits messages à notre cerveau : «Attention je suis en manque de vitamines» – «Attention je suis en manque de lipides» – «Attention de consomme trop de protéines» – «Je détecte un déséquilibre»… Et nous… eh bien… on obéit à notre corps et on mange.

La courbe de poids remonte… Frustré par cette période de «disette», le corps, va se mettre en mode «je stocke tout ce que je peux». Et oui… le corps est prévoyant. Alors, la courbe de poids remonte tranquillement.

Vous décidez alors d’essayer un nouveau régime. Le premier régime était forcément «nul» puisque la courbe repart à la hausse… mais déterminé, vous recommencez. Et le processus que je viens de vous décrire, va, là encore se reproduire. C’est l’effet «yoyo avec bonus»…

Malheureusement avec toutes ces périodes «d’opulence» et de «disette», le corps subit à chaque fois un «traumatisme alimentaire». Il se protège, et prend au passage à chaque fois un à quelques kilos supplémentaires. Votre niveau de poids de base, va alors augmenter progressivement. C’est ainsi, que les «régimes» au fil du temps, vous font grossir.

Mais que faut-il faire alors ?

Bonne nouvelle ! Votre corps ne vous l’a jamais dit… mais pour se sentir bien et en équilibre il lui faut de TOUT ! OUI la perte de poids est possible sans exclure des catégories d’aliments / nutriments. OUI la perte de poids est possible en gardant le plaisir de la table. OUI cette perte de poids sera durable. Elle passe essentiellement par l’éducation nutritionnelle et l’équilibre de vie.

chefjecuisineencouleurs

STEPHANIE GUILLET

Diététicienne Nutrionniste
LE PLAISIR DE MANGER, EN PRÉSERVANT SA SANTÉ
06 82 02 11 96 - contact@jecuisineencouleurs.com
34 Rue François Personnat, 17690 ANGOULINS

PRENDRE UN RDV