Le régulateur de glycémie


Lors de consultations, je dispose d’une large boîte à outils, afin d’adapter ma prise en charge à chaque personne en fonction de son profil et de ses attentes. Le capteur de glycémie est l’un de ses outils.

Votre glycémie (le taux de sucre dans votre sang) vous semble normale ou en tout cas dans les clous, cependant le corps résiste quand il s’agit de perdre quelques kilos.

Un dosage sanguin de l’insulinémie, couplé à la glycémie (indice HOMA) va nous tout de suite nous éclairer sur l’existence d’une insulinorésistance et d’un éventuel pré-diabète… Petite info au passage, si un pré-diabète est détecté à temps, vous avez 75% de chances environ d’éviter le diabète 10 à 15 ans plus tard ! 🙂


L’insulinorésistance, c’est quoi cette petite bête ?


L’insuline, c’est l’hormone qui est sécrétée pour faire baisser le sucre dans le sang. Il arrive parfois que le pancréas sécrète de plus en plus d’insuline, et qu’elle arrive de moins en moins à faire baisser votre taux de sucre dans le sang, elle devient « inefficace »…. Et c’est ce qu’on appelle la « résistance à l’insuline ».

Petite précision, l’insuline est aussi l’hormone… du stockage. Hum hum, vous comprenez maintenant pourquoi il y a un lien direct avec la prise de poids et l’augmentation de la masse grasse au niveau… du bidon 🙂

Alors notre mission si vous l’acceptez, c’est une rééducation de la sécrétion de cette hormone ! Comment faire ?

  • On va analyser ce qui se passe en fonction de que vous mangez avec le lecteur de glycémie sur une semaine
  • Sur la semaine suivante : on lisse au maximum la glycémie, on fait la chasse aux coups de pompe après repas, en identifiant les aliments qui vous font faire des montagnes russes au niveau du sucre dans le sang et qui déclenchent l’insuline de manière exagérée…

Euh çà fait mal ?…


Ce petit capteur se porte jour et nuit, il vous suit sans souci sous la douche ou pour dormir, vous l’oubliez ! Je vous prête un lecteur qui vous permettra de suivre l’effet de vos menus et l’efficacité de votre activité physique.


Pour qui ?


Pour tout le monde j’ai envie de dire ! Cela peut correspondre à vos attentes si vous avez une résistance à la perte de poids, si vous avez des coups de pompe après les repas, si avez des personnes diabétiques dans votre famille, si vous avez eu un diabète gestationnel, si vous avez un diabète déséquilibré, pour les sportifs pour affiner la gestion de la glycémie pendant les entraînements pré-compétition, etc….